événements

L’école

Le Transpersonnel

Formations

événements

Modules à la carte

Téléphone

33 (1) 85 11 05 80

Email

accueil@ceshum.net

Adresse

4 bd Pasteur, 95210 Saint Gratien

événement

Le Vieux Central

avec Rainer Pervöltz et Bernadette Blin
Dates à venir, 4 Boulevrad Pasteur 95210 Saint Gratien

Le Vieux Central est une attitude intérieure qui, lorsque j’étais enfant, était une réponse au système de croyances de mon environnement. Il se déroule comme un fil rouge dans tous les secteurs de ma vie. Ce fil rouge est un dénominateur commun simple et basique auquel la plupart de nos autres systèmes de croyance sont reliés. Il peut s’exprimer en une formule verbale simple et également au travers d’une posture physique.

Dans la mesure où il m’a été imposé de l’extérieur à une époque où en tant qu’enfant j’étais dépendant des autres, c’est quelque chose qui m’est étranger et ne m’appartient pas vraiment.

C’était une manière de m’adapter aux attentes de mon entourage qui m’a aidé dans mon enfance à survivre : à être aimé, être accepté et à appartenir.

Aujourd’hui, ce système de survie est devenu globalement obsolète. Mais, je m’y accroche parce que j’ai appris, de façon erronée, à m’y identifier comme étant « moi ». Etrangement, je continue à croire que c’est la façon de vivre la plus efficiente, même si c’est un système obsolète qui crée paradoxalement tous les problèmes et les conflits dans ma vie.

Aujourd’hui, il se manifeste de façon évidente dès que la vie devient quelque peu difficile. Et même en dehors de situations de vie problématiques, il est souvent là comme une manière de vivre étriquée et comme une atmosphère intérieure inamicale. C’est un mécanisme pauvre et répétitif de schémas appris – pauvre en comparaison de la richesse de qui je suis vraiment.

Quand je vis à partir de mon Vieux Central, je réagis souvent d’une façon dramatiquement disproportionnée, ce qui rend ma vie inutilement compliquée. C’est un système de défense, principalement à mon encontre, contre mon essence, contre qui je suis vraiment, mais aussi contre le monde – même si peut-être, ça n’apparaît pas ainsi.

Comme toute chose dans un système ou dans un organisme essaie de se maintenir en équilibre, il y a toujours un équilibre Yin et Yang, ou mâle et femelle, ou passif-réceptif et actif-agissant, d’énergie « bleue » et « rouge ». Si cet équilibre est menacé, il va essayer de se former un nouvel équilibre, qui risque alors de se manifester comme un équilibre perturbé. Pour un être humain, on peut l’appeler un « équilibre névrotique ».

L’autre possibilité que j’aie, c’est de découvrir qui je suis vraiment, au-delà du système appris. On peut l’appeler mon Essence Individuelle. C’est un potentiel qui doit d’abord être redécouvert dans son unicité, puis encouragé et développé. Chaque être humain a eu des expériences de son essence, même si elles furent très brèves et pas reconnues comme telles.

Rainer Pervöltz

Travaille en Gestalt et Psychothérapie Transpersonnelle à Freiburg en Allemagne. Il s’est formé auprès de Jack Lee Rosenberg, Eric Marcus, Gerda Boyesen et Arnold Mindell. Il était formateur pour Gerda Boyesen en Angleterre et en Europe continentale. Il est co-fondateur du « Chiron Centre » à Londres. A Freiburg il est l’un des directeurs de l’Institut International sur les Recherches de la Conscience et de la Psychothérapie (Internationales Institut für Bewusstseinserforschung und Psychotherapie). Il travaille comme psychothérapeute, superviseur et formateur.

Livre : „Über die Köstlichkeit der Distanz“, Holotropos- Verlag, Offenburg, Juli 2009

www.pervoeltz.de