Modules à la carte

Grandir n’est pas s’enrichir de quelque chose de nouveau, mais découvrir ce que l’on a déjà à l’intérieur.

– Alexandre Jollien

L’école

Le Transpersonnel

Formations

événements

Modules à la carte

Téléphone

33 (1) 85 11 05 80

Email

accueil@ceshum.net

Adresse

4 bd. Pasteur, 95210 Saint Gratien

Modules à la carte

Les bases de la psychopathologie

Animation : Sabine Martin
3 jours ou 24 heures – tarif : 525€
du 22 au 24 novembre 2019

L’évolution « suffisamment bonne » de la relation mère-enfant détermine un bon développement du self, fondement d’une vraie capacité à être.
L’enfance est une période de changements profonds durant laquelle différentes modalités de relation d’objet sont expérimentées et à partir desquelles se définiront les structures psychiques. Cette période très riche et très sensible est déterminante pour le développement ultérieur. Une problématique relationnelle, une carence, entraînerait par la suite un blocage pour un développement « normal ». Cela obligerait pendant l’adolescence, des aménagements psychiques douloureux, difficiles, mettant alors en place des fonctionnements psychiques quelques fois pathologiques.
Pour mieux comprendre les grandes entités psychopathologiques, nous devons assimiler ce qui se joue dès le départ dans les premières relations et avoir une compréhension de la souffrance psychique.

Dans ce module nous explorerons :

  Développement libidinal
Freud centre sa réflexion sur l’évolution libidinale, un développement déterminé par des conflits à leur résolution graduelle. Il décrit les étapes du développement en termes de stades libidinaux (oral, anal, génital).
  Développement de la relation d’objet
L’origine de la mise en place des relations d’objet devient un facteur principal du développement psychique.
  Développement cognitif
Théorie structuraliste de Jean Piaget, mise en place grâce à des situations expérimentales.
Quelques outils pour évaluer le développement : Binet, Simon, Gesell.
  Quelques notions sur les troubles du développement entraînant une défaillance de la constitution du moi
Psychose : troubles précoces du moi et des relations objectales.
État limite : absence d’accès à l’objet interne.
Névrose : trouble œdipien.